FORMATIONS

Formation « Optimiser l’utilisation de sa messagerie »

  • L’écran de travail : rôle et positionnement de chaque élément
  • Créer et gérer un planning
  • Créer et utiliser le carnet d’adresses
  • Gérer les données relatives aux contacts
  • Gérer le temps
  • Le courrier électronique

Formation « Word perfectionnement »

  • Révisions sur la mise en forme de paragraphes
  • Créer et gérer les en-têtes et pieds de page
  • Tabulations et points de suite
  • Tableaux – mise en forme des tableaux
  • Utiliser la barre d’outils tableaux et bordures
  • Calculs dans les tableaux
  • Utiliser et paramétrer les Insertions automatiques et Insérer des champs dynamiques et des caractères spéciaux
  • Mise en colonne et ligne séparatrice (sauts de sections continus)
  • Insertion divers objets (image clipart – image à partir d’un fichier
  • Diagramme – organigramme – formes automatiques – wordart)
  • Personnaliser l’environnement et les outils de travail
  • Création de modèles de documents
  • Utilisation de modèles et assistant (curriculum vitae – calendrier – ordre du jour,)
  • Table des matières
  • Index
  • PUBLIPOSTAGE

Formation « Powerpoint perfectionnement »

  • Utiliser l’écran de travail
  • Concevoir et utiliser un diaporama
  • Gérer les effets de transition et d’animation
  • Boutons d’actions et liens hypertextes
  • EXCEL

Formation « Excel perfectionnement »

  • Révisions bases d’Excel
    Fonctions moyenne – MAX – MIN – NB – NBVAL
    Références relatives mixtes et absolues
    Graphiques – histogramme – courbe – secteur
    Vue 3D des graphiques
  • Définir un nom et l’utiliser dans un calcul
  • Fonction rang
  • Définir des fonctions de calcul Complexes :
    Fonctions somme.SI et NB.SI
    Fonctions logiques SI – et – OU
    Fonctions mois – AUJOURDHUI
    Imbrication des fonctions
    Fonction rechercher
  • Notions de Bases de données :
    Groupe de travail – consolidation
    Filtres de données – filtre automatique
    Bases de données – formulaire – sous-totaux
    Tableau croisé dynamique
    Valeur cible – solveur
  • Créer et utiliser un modèle de classeur

Formation « Internet perfectionnement »

  • Tirer le meilleur parti de son navigateur
  • Répertorier et sélectionner les outils de recherche
  • Acquérir une méthodologie de travail : analyser et formaliser ses besoins
  • Choisir le service adapté à la nature de l’information recherchée
  • Sélectionner et paramétrer les agents pour optimiser la collecte et évaluer les résultats.

Formation « Facebook – réseaux sociaux »

  • Astuces et conseil d’utilisation
  • Conseils d’images
  • Création compte – vérification
  • Facebook : éléments stratégiques et enjeux
  • Créer sa page Facebook
  • Connecter la page Facebook
  • Animer et administrer la page Facebook
  • Enrichir sa page
  • Créer des publicités sur Facebook
  • Analyser statistiques et insights

Formateur : Rida ATTIA

Polyvalent et réactif, Rida ATTIA est un formateur expérimenté.

Ses compétences en informatique et bureautique lui permettent de former un public varié.

Ses principaux domaines d’intervention :

  • Bureautique
  • Initiation à l’informatique
  • Initiation et perfectionnement Internet et courriel
  • Utilisation logiciels de bureautique : traitement de texte, tableurs, bases de données
  • Maitrise de Facebook et des Réseaux sociaux

Pendant la visite à domicile, le professionnel pénètre l’espace familial et se trouve face à la complexité d’une réalité de vie (contexte social, conditions de vie, problématique familiale…). Faut-il tenir compte de tout ce qui est observé ?

Objectifs

  • Acquérir des outils pour travailler à partir du domicile des familles et des personnes accompagnées
  • Développer des aptitudes relationnelles et des stratégies de communication
  • Déterminer en quoi cette démarche très directe peut faciliter l’identification des problèmes, leur résolution et l’ajustement des solutions
  • Repérer le moment le plus pertinent pour proposer la visite à domicile ou l’imposer
  • Apprendre à observer les attitudes et comportements des personnes rencontrées
  • Repérer et mobiliser les potentialités de la personne ou du groupe familial

Contenu

Travail sur les représentations

La visite à domicile, pour quoi faire ?

Clarifier le cadre et les objectifs de cette intervention particulière

L’entretien à domicile : construction d’un dispositif, garantir la pertinence de l’intervention

Connaissances théoriques sur les bases de la communication

Éthique et visite à domicile

Étude des paradoxes de cet outil de travail

Durée 

3 jours

Public 

Tout professionnel du champ médico-social ou du secteur éducatif amené à intervenir au domicile des familles, de manière régulière ou ponctuelle

Méthode 

Apports théoriques et mises en situation permettant l’appropriation des outils proposés

Analyses à partir de l’expérience professionnelle des participants et des formateurs

Formateur

Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Objectifs généraux

  • Appréhender les différents types et niveaux de responsabilité en regard des missions et du cadre législatif et réglementaire relatif à son champ d’activité professionnelle
  • Clarifier leurs conditions d’exercice pour mesurer une prise de décision d’intervention socio-éducative
  • Savoir optimiser l’accès aux droits, l’autonomie et la participation des personnes, tout en garantissant un accompagnement socio-éducatif adapté à la « situation de vulnérabilité »

Objectifs opérationnels

  • Définir et distinguer les différents niveaux de responsabilité. Eclaircir le cadre légal
  • Échanger à partir de situations professionnelles pour partager des repères communs au sein de l’établissement
  • Interroger les pratiques à travers les notions de responsabilité et de prise de risque

Éléments de contenu

  • Définir la notion de responsabilité en éducation
  • L’articulation des différents niveaux de responsabilité
  • Les différents niveaux de la responsabilité professionnelle
  • Au regard de la loi du 2 janvier 2002, comment le professionnel de l’établissement met-il en œuvre les droits de la personne accueillie ? Quel est le cadre et quels sont les outils favorisant le respect des droits des usagers ? Comment favoriser la bientraitance ?
  • Études de cas particuliers
  • De la responsabilité éducative à l’éthique

 Méthode

Apports théoriques et échanges

Public concerné 

Léquipe pluridisciplinaire d’un établissement social, médico-social

Durée 

1 ou 2 jours

Formateur

Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Dans la continuité des lois du 2 Janvier 2002 et du 5 mars 2007, la réforme de la protection de l’enfance du 14 mars 2016 procède d’une démarche ambitieuse de promotion des droits de l’enfant et de la perspective de bientraitance comme moteur de toutes les actions le concernant.

La réforme du 14 Mars 206 oriente davantage vers une meilleure prise en compte des besoins et des droits de l’enfant.

Un éclairage sur les lois de protection de l’enfance et sur le rôle et la place de chacun des acteurs en la matière est indispensable pour se repérer et développer un partenariat professionnel. L’objectif de la formation est d’étudier l’impact psycho-social des lois de protection de l’enfance.

Objectifs

  • Actualiser ses connaissances relatives aux lois de protection de l’enfance
  • Identifier le concept de « protection de l’enfance » en le reliant à la loi du 14 mars 2016
  • Connaître les grandes orientations de la réforme et leurs implications concrètes
  • Appréhender l’articulation entre les différents acteurs dans la prise en charge d’un mineur
  • Connaitre l’organisation du dispositif au niveau national et ses implications déclinées au niveau local
  • Sensibiliser les travailleurs sociaux à ce que devrait être un positionnement éthique bien traitant dans la relation d’accompagnement d’un enfant et de sa famille

Contenu

  • La philosophie de la loi de Mars 2016 : prendre en compte les difficultés parentales et les besoins de l’enfant, afin de garantir davantage de cohérence et de stabilité dans le parcours des enfants
  • Etudes des trois grandes orientations de la loi et de leurs modalités : Améliorer la gouvernance nationale – Sécuriser le parcours de l’enfant – Adapter le statut de l’enfant placé sur le long terme
  • Analyse de certains outils concrets, en lien avec le terrain professionnel.

Méthode : Apports théoriques et échanges

La démarche est participative et suppose l’implication dynamique des participants

Public

Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux, éducatifs (ITEP, IME, MECS, AEMO…)

Durée :

1 jour ou 2 jours (selon les souhaits des items à approfondir)  

Formateur : Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Les formes de mauvais traitements sont multiples et les signes en sont souvent peu perceptibles. Le repérage des indicateurs s’avère indispensable pour accompagner les personnes vulnérables au plus près de leurs besoins.

Au-delà du traitement de ces situations de maltraitance, développer une politique de bientraitance consiste en une recherche permanente de la qualité du service que l’établissement et ses professionnels doivent aux enfants accueillis et à leurs parents.

Cet objectif implique de mener une réflexion éthique sur le sens des pratiques professionnelles et de veiller à la qualité de la relation personne accueillie / professionnels.

Objectifs

  • Pouvoir mener une démarche de gestion de la maltraitance en repérant les risques et les indicateurs
  • Élaborer des outils de prévention et de traitement des situations à risque et de maltraitances
  • Création d’un guide à l’attention des professionnels de l’établissement
  • Enrichir la culture de bientraitance existante de la personne dans le cadre de la mise en œuvre du Document Unique sur la bientraitance

Contenu

  • Études des textes législatifs concernant les professionnels et citoyens en la matière
  • Définir et distinguer les principaux concepts autour de la maltraitance
  • Constitution d’une grille d’indicateurs des différentes formes de maltraitances pouvant exister en institution
  • Définir comment agir dans les situations à risque
  • Démarches d’anticipation sur le terrain
  • Développer une culture de la bientraitance comme éthique relationnelle, les postures professionnelles y répondant

Méthode 

  • La formation alterne apports de connaissances, de méthodes et d’outils, exercices pratiques à partir de situations concrètes
  • La démarche est participative favorisant les échanges et les prises de parole sur le sujet

Public

Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux ou éducatifs

Durée 

2 jours

Formateur : Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Un établissement peut souhaiter favoriser un regard nouveau sur les postures professionnelles favorisant une relation de qualité avec les enfants et leurs familles.

L’objectif est d’accorder une part plus active aux familles dans la prise en charge d’un des leurs et s’engager avec elles dans un véritable partenariat.

Objectifs généraux

  • Au regard de l’évolution de la législation, créer une nouvelle dynamique de travail entre l’établissement et l’usager (l’enfant accueilli et sa famille)
  • Identifier le contexte de la relation de travail avec les familles
  • Donner une part plus active aux familles dans la prise en charge de l’un des leurs et s’engager avec elles dans un véritable partenariat
  • Développer des postures professionnelles favorisant une relation de confiance auprès des enfants et des familles

Contenu

  • Contexte et dynamique du processus inter-relationnel
  • Comprendre les difficultés rencontrées par les professionnels dans leurs relations et leur positionnement avec les familles
  • Apports théoriques sur la théorie de la communication
  • Coopération ou partenariat ? Une relation à construire et soutenir
  • La capacité à élaborer des réponses qui prennent en compte les parents et les enfants accueillis
  • Acquérir une posture professionnelle offrant un cadre qui rend possible cette triple articulation (place du professionnel dans la constellation famille/usager/Institution)

Méthodes et moyens pédagogiques

La formation se déroule en dynamique avec les participants – Méthode interactive

  • Remise de documents pédagogiques aux participants
  • Alternance d’apports réglementaires, théoriques et méthodologiques
  • Échanges entre les professionnels à partir de situations et d’exemples concrets

Public : Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux et éducatifs.

Durée : 2 à 3 jours

FINALITES DE L’ACTION – OBJECTIFS

Cette formation vise pour les stagiaires les acquisitions suivantes :

  • Une meilleure compréhension de ce qui se joue dans les situations problématiques d’agressivité voire de violence, dans les relations avec la clientèle
  • Savoir identifier une personne agressive et prévenir un conflit
  • Interroger le cadre, l’engagement de la structure et celle des clients
  • Savoir comment rappeler le cadre
  • Une initiation à la communication constructive
  • Une initiation à la gestion coopérative des conflits
  • L’utilisation de certains outils de la médiation

DUREE : 1 ou 2 jours

CONTENU

  • Le cadre et les contrats existants
  • La communication constructive : écoute, expression des émotions et des besoins, point de vue de l’autre
  • Le conflit et sa gestion
  • Notions de médiation : esprit, posture et techniques
  • Réflexion sur la pratique professionnelle autour de situations problématiques

METHODES PEDAGOGIQUES

  • Apports théoriques, proposition d’outils
  • Apports méthodologiques
  • Mises en situation à partir de situations problématiques / Etudes de cas apportés par les participants ou proposés par l’intervenant
  • Echanges et débats
  • Exercices pratiques
  • Réflexion de groupe sur la pratique

EVALUATION

Evaluation collective et évaluation individuelle des acquis

FORMATRICE : Alyette BRAU

Formée initialement en commerce international et marketing (3ème cycle ESC Lyon), domaine dans lequel elle a exercé plusieurs années, Alyette BRAU s’est ensuite orientée vers l’aide humanitaire : elle a participé à la création d’un bureau de collecte de fonds d’une ONG internationale, puis est partie en mission en Afrique, pour cette même ONG.

Elle s’est ensuite formée à la relation d’aide et à l’écoute, en Psychosynthèse et a accompagné des femmes en détresse pendant plusieurs années.

Puis, elle a découvert la médiation scolaire en 2003 ainsi que la médiation familiale.

Diplômée d’Etat en 2007, Alyette BRAU exerce la médiation familiale dans une association dans la région aixoise depuis une dizaine d’années. Elle est membre de l’APMF et du réseau des médiateurs familiaux du sud-est.

Depuis Septembre 2015, elle suit le DU « Ethologie et Liens d’Attachement » sous la direction de Boris Cyrulnik à Toulon en Formation continue.

Elle participe à de l’analyse de pratique (4 journées par an) et de la supervision en équipe (3 heures par mois) ainsi que personnelle.

Elle participe également régulièrement à des journées d’études. En 2016, elle a ainsi participé aux formations suivantes :

  • Mars 2016 : « La créativité dans la différence » ; « Utiliser des objets métaphoriques et travailler avec les émotions » ;
  • Mai 2016 : « Médiations à haut conflit » ;
  • Septembre 2016 : « Approfondissement de la médiation transformative » ; « Médiation familiale internationale » ;
  • Octobre 2016 : « Communication non violente en médiation » ;
  • Novembre 2016 : « Cycle argent et médiation » ;
  • Décembre 2016 : « Le chaos affectif : la carence mène-t-elle à la délinquance ? ».

Alyette BRAU est formatrice en :

  • Gestion des conflits,
  • Communication constructive et bienveillante
  • Médiation généraliste, familiale et scolaire

Elle anime également des groupes de parole.

Elle intervient régulièrement comme formatrice dans le DU de médiation à l’Université de Pointe à Pitre (Guadeloupe), à la CMAM (Chambre de Médiation et d’Arbitrage de Martinique) ainsi que dans le certificat de « Gestion des conflits et Médiations » de Sciences Po Aix.

TARIF : 200 euros par personne et par jour de formation / Tarif intra sur demande

Programme

Vente immobilière : les règles fondamentales et les apports de la réforme du droit des contrats (7 heures)

  • Identifier et prévenir les risques inhérents à chaque étape de la vente
  • Sécuriser les contrats de vente par une connaissance optimale des droits et obligations des parties
  • Mesurer l’impact de la réforme du droit des contrats issue de l’ordonnance du 10 février 2016

Transaction des fonds de commerce et droit au bail (7 heures)

  • Identifier les opérations réalisables sur un fonds de commerce
  • Maîtriser les principes et réglementations applicables
  • Optimiser et sécuriser ses opérations

Intervenants

L’équipe d’intervenants est composée de juristes hautement qualifiés et expérimentés dans le domaine de la transaction immobilière.

Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur deux journées, de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Dates des sessions accessibles sur demande ou à déterminer en accord avec le groupe de stagiaires.

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif variable selon l’importance du groupe constitué. Tarif intra entreprise disponible sur demande.

Modules à la carte

Il est possible de mettre en place, à la demande, une formation sur l’immobilier qui permette de répondre à vos besoins.

Après avoir défini ensemble votre cahier des charges issu de vos besoins, nous vous proposons un plan de formation où les formateurs-experts dédiés à sa mise en œuvre vous accompagnerons dans la construction des compétences par des techniques innovantes et efficaces.

 Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation, mentionnant le programme suivi et le volume horaire de formation.

Les équipes du secteur social et médico-social interviennent par le biais d’actions éducatives et /ou d’insertion en direction des personnes, des familles d’origines culturelles diverses. Cet aspect culturel questionne les pratiques et postures professionnelles des intervenants, qui souhaitent se doter d’outils, de clés de compréhension pour mieux appréhender, accompagner, associer les personnes accompagnées.

Cette formation s’inscrit dans un contexte où plusieurs professionnels souhaitent mieux comprendre les modes socioculturels des familles et des adultes à partir des situations rencontrées. Ainsi, apparaissent deux dimensions à aborder :

  • la connaissance des publics, des différences culturelles et/cultuelles.
  • la posture professionnelle et les méthodes d’accompagnement des publics.

OBJECTIFS GENERAUX DE LA FORMATION

  • Mieux connaitre la famille, l’évolution de la structure familiale
  • Connaître et comprendre l’altérité culturelle et religieuse
  • Mieux appréhender le soutien à la fonction parentale, ses enjeux
  • Savoir repérer et mobiliser les compétences des personnes et leurs familles

A l’issue de la formation, les participants seront capables :

  • de mieux connaître les particularités culturelles et religieuses des personnes accompagnées
  • de prendre en compte ces particularités dans leur approche éducative
  • d’apporter des éléments de compréhension et/ou contradictoire dans certains échanges avec les personnes accompagnées

ÉLÉMENTS DE CONTENU

  • Présentation des objectifs de la formation
  • Définitions et contours de l’interculturalité
  • Évolution sociologique de la famille
  • La France, un pays devenu pluriel
  • Ce que dit la loi
  • Sens et enjeux d’un travail avec les  personnes d’origine étrangère
  • La mise en œuvre d’une posture professionnelle adaptée
  • Repérer les pressions s’exerçant sur la famille

DISPOSITIF D’ÉVALUATION

En amont de la formation, les professionnels collectent des situations qui sont à l’origine de leur questionnement ; ils réalisent ce support en équipe. D’autre part, ils répondent au questionnaire sur leurs besoins et attentes. Ces documents seront transmis à l’intervenante 1 mois avant la 1ère journée de formation.

Méthode : apports théoriques et échanges. La démarche est participative nécessitant l’implication dynamique des participants. Des exercices d’évaluation auront régulièrement lieu (méthodologies différentes en fonction des notions abordées, rappel des notions vues précédemment)

En fin de formation, un questionnaire individuel sera remis aux participants.

Ce document permettra :

  • d’évaluer la prestation de l’organisme formateur
  • à chaque personne de s’auto-évaluer sur les compétences et les notions acquises lors de l’intervention.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Public : les professionnels confrontés aux problématiques de l’interculturalité

Nombre de participants: 12 personnes maximum

Durée : 2 ou 3 jours, selon la demande 

Dates : à déterminer

Coût : à déterminer

Lieu de formation : à déterminer

Matériel nécessaire : paper board et tableau blanc

FORMATEUR : Safia MOUSSAOUI

Thérapeute systémicienne

Formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre EFTA (European Family Therapy Association)

 

 

 PRESENTATION DE LA FORMATION

Un expert judiciaire est un individu spécialisé dans une compétence autre que le droit. Une expertise judiciaire est prescrite par une juridiction afin d’apporter un complément d’informations sur un dossier dans lequel le juge ne détient pas suffisamment d’éléments pour prendre une décision.

Les experts judiciaires sont des professionnels chargés de donner aux juges un avis technique sur des faits, afin d’apporter des éclaircissements sur une affaire. Ce sont des spécialistes de disciplines variées telles que la médecine l’architecture, le bâtiment, la gemmologie, l’économie, les langues… Leurs avis ne s’imposent pas aux magistrats, qui ne sont pas liés par leurs appréciations. Leur rôle est néanmoins important pour régler les litiges.

Le décret 2004-1463 du 23 décembre 2004 modifié le 19 juillet 2007 prévoit qu’un expert judiciaire agréé suive une formation continue. En effet, est mise en place avant toute inscription d’un expert sur la liste d’une Cour d’appel une  évaluation de sa « connaissance des principes directeurs du procès et des règles de procédure applicables aux mesures d’instruction… ainsi que (des) formations qu’il a suivies dans ces domaines ».

L’expert judiciaire est inscrit sur une liste établie par la cour d’appel dans le ressort de laquelle il exerce son activité professionnelle principale. Il possède une compétence professionnelle de haut niveau.

Cette formation à l’expertise judiciaire a pour but de compléter les compétences professionnelles des candidats, en leur donnant des connaissances théoriques et pratiques permettant la réalisation d’expertises. Elle vise à sensibiliser les experts aux attentes spécifiques des magistrats et à leur permettre de régler les difficultés procédurales auxquelles ils seront confrontés.

Elle permet de doter les professionnels de tous secteurs des connaissances leur permettant, d’une part, de bien comprendre le cadre juridique et judiciaire du litige dans lequel ils interviennent en tant qu’expert et, d’autre part, de conduire leur mission à un bon rythme jusqu’à son terme.

PROGRAMME DU CERTIFICAT

Le programme est constitué de 3 Unités d’Enseignement (UE) visant à développer les compétences utiles pour devenir expert près des tribunaux.

UE I – Connaissance des juridictions françaises, de leur fonctionnement et de leur rôle (18 heures)

Présentation des juridictions :

  • administratives : tribunaux administratifs, cour administrative d’appel, conseil d’Etat
  • pénales : tribunal de police, tribunal correctionnel, cour d’assises
  • civiles : tribunal d’instance, tribunal de grande instance, tribunal de commerce, conseil de prud’hommes, cour d’appel, cour de cassation

Quel est le rôle de l’expert devant ces juridictions ?

Magistrats et auxiliaires de justice, statuts et fonctions

UE II- Quelles sont les règles qui s’imposent à l’expert ? Quel est son statut ? (12 heures)

Analyse des règles juridiques et déontologiques

Les devoirs de l’expert envers lui-même

Les devoirs de l’expert envers les magistrats et les auxiliaires de justice

Les devoirs de l’expert envers les parties

Les devoirs de l’expert envers ses confrères

Les sanctions des manquements aux règles de déontologie

UE III- Quelles sont les étapes du déroulement d’une expertise ?  (18 heures)

La désignation et le serment

La mission de l’expert – Les autres mesures d’instruction par un technicien

Les opérations d’expertise – La conduite de l’expertise

L’allocation provisionnelle

Le rapport de l’expert

La rémunération de l’expert : les honoraires, frais et débours

La taxation et les contestations

PUBLIC CONCERNE

Toute personne souhaitant devenir expert de justice peut demander à s’inscrire à cette formation : professionnels, salariés, travailleurs libéraux.

COÛT DE LA FORMATION : 1300 €

PLANNING DE LA FORMATION

La formation est d’une durée totale de 48 heures de cours, à raison d’un jour par semaine (6 heures par jour) pendant une durée de 8 semaines.

Chaque candidat précise le jour qui lui convient. Dès qu’un groupe de six personnes au moins est constitué, la session de formation peut débuter. Plusieurs sessions se déroulent à des dates différentes pendant l’année.

CERTIFICAT DE  FORMATION

Une évaluation écrite est organisée dans le délai de 2 à 4 semaines après le dernier cours. En cas d’échec, une deuxième session d’examen est organisée.

Le certificat fourni en fin de formation pourra être joint au dossier de demande d’inscription sur la liste des experts agréés par les Cours d’appel.

Attention : il ne confère pas le titre d’expert judiciaire que seules les Cours d’appel peuvent délivrer mais il atteste de connaissances et compétences nécessaires à l’exercice des expertises de justice.

INTERVENANTS SPECIALISTES (selon leur disponibilité)

La formation est dispensée par des professionnels réputés de l’expertise : avocats, magistrats, experts.

Ces différents intervenants transmettent aux stagiaires des connaissances sur le plan des principes, de leur application et illustrent leurs propos par des situations concrètes et des cas pratiques.

Maître Philippe BOULISSET

Avocat à la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence, docteur en droit, auteur de nombreux ouvrages et articles

Maître Benoit CITEAU

Avocat à la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence, domaines d’intervention droit de l’urbanisme, droit de la construction, droit de l’expropriation, droit de l’environnement, droit de l’immobilier…

Georges-Louis COMPERE

Expert judiciaire près la Cour d’appel de Nîmes (spécialité : médecine, chirurgie), médecin généraliste, médecin commandant volontaire sapeur-pompier SDIS 30, médecin enseignant, département de médecine générale, Université de  Montpellier

Maître Philippe HAGE

Avocat à la Cour d’Appel d’Aix en Provence, Associé au Cabinet ROBERT & ASSOCIES. Contentieux de la construction, de la copropriété, de l’urbanisme, des baux d’habitation et des baux commerciaux. Chargé d’enseignement à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence

Andrée MINGUET

Avocat honoraire, ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, plusieurs fois membre du Conseil de l’Ordre des avocats, Chargée d’enseignement au Centre de Formation des Barreaux du Sud-Est, Intervenant aux « Estivales de la Formation » organisées par les Barreaux d’Aix-en-Provence et de Marseille