Les progrès de la médecine sont de nos jours surprenants, mais réservent leurs lots de désagréments auxquels les patients tentent de s’accommoder, parfois avec difficultés.

1 – OBJECTIFS DE LA FORMATION

Les objectifs de cette formation sont intimement liés :

Objectif préalable : favoriser une meilleure compréhension et donc un changement de regard du patient sur son appareillage :

  • Comment fonctionne-t-il ?
  • Quels bénéfices réels pour ma santé ?

Objectif principal : à terme, une acceptation physique et psychologique de l’appareillage médical par la pratique de techniques sophroniques permettant :

  • de pallier les inconvénients majeurs du dispositif (difficultés d’endormissement, gênes corporelles, etc.),
  • d’étayer l’estime de soi et l’image du corps, afin de contre-balancer les effets délétères de l’appareillage sur ces deux composantes psychiques.

2 – CONTENU DE LA FORMATION

1ère journée de formation

L’éclairage médical

Il s’avère qu’un grand nombre de patients rejetant leur dispositif à pression positive continue (PPC, machine envoyant un débit d’air continu sous pression dans le nez et/ou la bouche afin d’éviter la fermeture des voies aériennes), se plaignent d’un manque d’informations relatif :

  • à leur maladie (souvent l’apnée du sommeil),
  • au fonctionnement et aux avantages à utiliser un tel appareillage.

Un médecin proposera donc aux participants une approche médicale simple et accessible, favorisant une compréhension de leurs troubles et des bénéfices à poursuivre leur traitement par pression positive continue :

  • Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?
  • En quoi consistent les effets d’une machine à Pression Positive Continue (PPC) ?
  • Quels bienfaits peut-on attendre d’un traitement par PPC à court et long terme ?
  • Etc.

Approche sophronique pour pallier les inconvénients du dispositif PPC

Permettre à chaque participant de définir ses difficultés (endormissement, inconfort dû au masque, bruits…) afin de définir les outils sophroniques à mettre en application.

Des techniques sophroniques simples seront proposées afin de contre-carrer les désagréments de l’appareillage :

  • Apprentissage de techniques de relaxation et de détente totale.
    L’accent sera mis sur la ré-appropriation des sensations d’endormissement, autrement dit sur le relâchement musculaire général propre à la phase d’assoupissement. Sans cette étape, la transition vers le sommeil ne peut pas s’effectuer (ou s’effectue mal, sommeil de très mauvaise qualité).
    Ainsi, les participants ré-apprendront à s’endormir et à lâcher-prise malgré l’appareillage :Sophronisation de base

    • Respirations ventrales
    • Sophro-respirations synchroniques (respiration intégrant une courte rétention d’air entre l’inspiration et l’expiration)
    • Sophro-Déplacement du Négatif, etc.
  •  Apprentissage de techniques sophroniques permettant d’intégrer le dispositif PPC dans le rituel d’endormissement, en facilitant sa neutralisation sensorielle (ne plus l’entendre, ne plus le sentir) :
    • Sophro-respirations synchroniques « fleur »
    • Visualisation du mouvement des vagues associé aux va-et-vient respiratoires
    • Exercice des « vélos » (visusalisation)

2ème journée de formation

La seconde journée de formation a pour objectifs :

  • de lancer un processus d’acceptation psychique de l’appareillage, se basant sur sa pleine intégration dans la vie quotidienne du participant,
  • d’étayer l’estime de soi et l’image du corps souvent malmenées par ce type de dispositif.

Plusieurs temps vont rythmer la journée de formation.

Acceptation psychique de l’appareillage : corriger les attitudes et dispositions mentales vis-à-vis de la PPC

Il s’agit d’aider la personne à modifier ses postures et dispositions mentales relatives à la PPC, en lui proposant de recourir à une technique appelée sophro-correction sérielle (SCS) : la personne visualise les moments allant de son coucher jusqu’à son endormissement, visualisation durant laquelle elle « corrige » et réadapte toutes les attitudes et pensées qui ne seraient pas positives vis-à-vis de l’appareillage.

Se focaliser sur les bénéfices de l’appareillage à court et long terme

L’objectif est de décentrer l’attention que portent les participants sur les désagréments de l’appareillage pour au contraire les encourager à anticiper les bénéfices d’un tel dispositif sur leur santé.

Pour cela, deux types de techniques seront utilisées :

  • La futurisation positive consiste à se projeter dans un futur positif, redonnant optimisme et espoir : par exemple, se projeter dans 6 mois, ne souffrant plus d’aucune somnolence et ayant repris des activités sportives ou de loisirs dont on ne pouvait plus profiter à cause de la fatigue causée par les apnées du sommeil.
  • L’autoscopie consiste à « booster » les effets de l’appareillage afin que ces derniers soient encore plus bénéfiques : il s’agit de visualiser l’intérieur de notre corps et les effets du dispositif sur notre organisme. Partant de ce principe, on peut par exemple visualiser nos voies aériennes qui s’ouvrent parfaitement pour laisser passer l’air et ainsi favoriser une bonne oxygénation durant le sommeil (ces exercices sont à pratiquer juste avant de s’endormir, muni du dispositif PPC). Cette technique est notamment utilisée pour stimuler l’efficacité des traitements par chimiothérapie, en oncologie.

Etayage de l’estime de soi et de l’image du corps

L’apposition du masque est souvent vécue par les patients comme une véritable atteinte physique, jouant négativement sur l’estime et l’image qu’ils ont d’eux-mêmes (féminité vs virilité, vieillissement…).

Les techniques sophroniques utilisées vont avoir pour but de :

  • permettre aux participants de redécouvrir leur corporalité sous un angle bienveillant et valorisant,
  • faire naître un sentiment de confiance en soi solide sur lequel ils pourront s’appuyer dans les moments où le dispositif est plus difficile à supporter.

Techniques utilisées :

  • Relaxation dynamique 1er degré
  • Enracinement
  • Arbre
  • Cible
  • Sophro Présence Immédiate…

*   *   *

PARTICULARITE DE LA FORMATION

La pratique régulière des techniques enseignées au cours de cette formation est la clé d’une acceptation réussie d’une PPC. Pour faciliter cette régularité, il sera proposé aux participants de repartir avec l’enregistrement de chacune des sessions sophroniques. Pour cela, chaque participant devra venir muni d’une clé USB

3 – INTERVENANT

Florie VIGIER est sophrologue et formatrice en entreprises. Elle est spécialisée dans le traitement du stress et du syndrome d’épuisement professionnel (burn out).

Diplômée de l’Ecole européenne de Sophrologie (Espace Creazen Marseille), elle possède également un Master de psychologie développementale et différentielle.

Elle est membre de la Chambre syndicale de sophrologie, intervenante au sein de l’Association d’Aide aux aidants (service de gériatrie de l’Hôpital Sainte-Marguerite à Marseille).

Interventions et formations notamment au sein de :

• L’Association A3 (Aides aux Aidants)
• L’Association Des Dames de la Providence (Maison d’Enfants à caractère social)
• L’Association Sauvegarde 13 (multi accueil méditerranéen)
• Le CHU de Nîmes et le Centre de gérontologie de Serre Chevalier

4 – PUBLIC CONCERNE

Cette formation a été conçue pour les personnes devant « tolérer » un appareillage médical qu’elles ont du mal à accepter tant d’un point de vue physique que psychologique.

5 – CALENDRIER, COÛT ET LIEU DE FORMATION

La formation se déroule sur deux journées consécutives, de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30.
Dates des prochaines sessions accessibles sur demande ou à déterminer en accord avec le groupe de stagiaires.

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif : 400 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

Print Friendly