Michel TERESTCHENKO a également publié « Un si fragile vernis d’humanité – Banalité du mal, banalité du bien » (La Découverte, Mauss, 2005) sur l’altruisme, la fidélité à soi et au monde.
Ces notions sont essentielles pour appréhender les phénomènes de soumission à l’autorité, de conformisme de groupe ou de passivité face à des situations de détresse, et invitent à comprendre les conduites de destructivité.

Carnets de santé   Michel TERESTCHENKO - L'éré des ténèbres Michel TERESTCHENKO - "Un si fragile vernis d’humanité

 

Print Friendly