ACCOMPAGNEMENT ET DEVELOPPEMENT PERSONNEL

FINALITES DE L’ACTION – OBJECTIFS

Cette formation vise pour les stagiaires les acquisitions suivantes :

  • Une meilleure compréhension de ce qui se joue dans les situations problématiques d’agressivité voire de violence, dans les relations avec la clientèle
  • Savoir identifier une personne agressive et prévenir un conflit
  • Interroger le cadre, l’engagement de la structure et celle des clients
  • Savoir comment rappeler le cadre
  • Une initiation à la communication constructive
  • Une initiation à la gestion coopérative des conflits
  • L’utilisation de certains outils de la médiation

DUREE : 1 ou 2 jours

CONTENU

  • Le cadre et les contrats existants
  • La communication constructive : écoute, expression des émotions et des besoins, point de vue de l’autre
  • Le conflit et sa gestion
  • Notions de médiation : esprit, posture et techniques
  • Réflexion sur la pratique professionnelle autour de situations problématiques

METHODES PEDAGOGIQUES

  • Apports théoriques, proposition d’outils
  • Apports méthodologiques
  • Mises en situation à partir de situations problématiques / Etudes de cas apportés par les participants ou proposés par l’intervenant
  • Echanges et débats
  • Exercices pratiques
  • Réflexion de groupe sur la pratique

EVALUATION

Evaluation collective et évaluation individuelle des acquis

FORMATRICE : Alyette BRAU

Formée initialement en commerce international et marketing (3ème cycle ESC Lyon), domaine dans lequel elle a exercé plusieurs années, Alyette BRAU s’est ensuite orientée vers l’aide humanitaire : elle a participé à la création d’un bureau de collecte de fonds d’une ONG internationale, puis est partie en mission en Afrique, pour cette même ONG.

Elle s’est ensuite formée à la relation d’aide et à l’écoute, en Psychosynthèse et a accompagné des femmes en détresse pendant plusieurs années.

Puis, elle a découvert la médiation scolaire en 2003 ainsi que la médiation familiale.

Diplômée d’Etat en 2007, Alyette BRAU exerce la médiation familiale dans une association dans la région aixoise depuis une dizaine d’années. Elle est membre de l’APMF et du réseau des médiateurs familiaux du sud-est.

Depuis Septembre 2015, elle suit le DU « Ethologie et Liens d’Attachement » sous la direction de Boris Cyrulnik à Toulon en Formation continue.

Elle participe à de l’analyse de pratique (4 journées par an) et de la supervision en équipe (3 heures par mois) ainsi que personnelle.

Elle participe également régulièrement à des journées d’études. En 2016, elle a ainsi participé aux formations suivantes :

  • Mars 2016 : « La créativité dans la différence » ; « Utiliser des objets métaphoriques et travailler avec les émotions » ;
  • Mai 2016 : « Médiations à haut conflit » ;
  • Septembre 2016 : « Approfondissement de la médiation transformative » ; « Médiation familiale internationale » ;
  • Octobre 2016 : « Communication non violente en médiation » ;
  • Novembre 2016 : « Cycle argent et médiation » ;
  • Décembre 2016 : « Le chaos affectif : la carence mène-t-elle à la délinquance ? ».

Alyette BRAU est formatrice en :

  • Gestion des conflits,
  • Communication constructive et bienveillante
  • Médiation généraliste, familiale et scolaire

Elle anime également des groupes de parole.

Elle intervient régulièrement comme formatrice dans le DU de médiation à l’Université de Pointe à Pitre (Guadeloupe), à la CMAM (Chambre de Médiation et d’Arbitrage de Martinique) ainsi que dans le certificat de « Gestion des conflits et Médiations » de Sciences Po Aix.

TARIF : 200 euros par personne et par jour de formation / Tarif intra sur demande

  • Vous avez envie de reprendre votre parcours en main
  • Vous avez envie de changements et d’évolution
  • Vous avez envie de faire le point et de comprendre votre positionnement
  • Vous avez envie et / ou besoin d’orienter votre vie professionnelle

L’accompagnement individuel vous permet de construire des projets en lien avec votre réalité professionnelle et personnelle, de mettre en place des stratégies et de confronter et expérimenter vos représentations et vos orientations.

Le parcours d’accompagnement se définit avec la personne en fonction de ses attentes et de ses besoins.

Il s’appuie sur :

  • 1 entretien d’accueil et de positionnement (1 heure, gratuit)Des entretiens de 2 heures tous les 15 jours : nombre à définir en fonction de la demande (minimum 3 séances de 2 heures)
  • Un bilan personnel et professionnel : connaissance de soi et compréhension globale des évènements de vie / Identification des objectifs et des freins
    La construction de projets : Quoi faire ? Pour quoi faire ? Comment le faire ?
    Connaissance des métiers et de la formation professionnelle : possibilités, contraintes, stratégies….
    Des enquêtes professionnelles et le montage de dossier de financement pour des demandes de formations, VAE, accompagnement à la création….
    L’élaboration d’axes de mise en œuvre des projets
  • 1 entretien de fin d’accompagnement (1 heure)

Méthodologie et valeurs

Confidentialité (secret professionnel) et respect des personnes
Entretiens individuels ciblés et guidés
Utilisation d’outils (personnalité, intérêts professionnels…) avec retours précis et en lien avec la personne
Mise en correspondance des projets et des contraintes personnelles et économiques

Intervenante

Sophie HATTIGER est psychologue sociale et du travail (Numéro ADELI). Elle a forgé son expérience depuis une vingtaine d’années dans le domaine de l’insertion, l’orientation et la formation professionnelles, le conseil en entreprise : bilans de compétences, bilans de carrière, recrutement, coaching professionnel.

Le coaching, c’est quoi ?

Outre les besoins techniques et les savoirs pratiques de l’encadrement, de la communication et des inter-relations de l’équipe, il convient de permettre à la personne de se les approprier et de se créer de nouveaux espaces d’échanges et de relations qui lui sont propres et qui lui correspondent : passer de ce qu’il faut faire (outils « clé en main ») à l’identification de solutions personnalisées et leur mise en œuvre dans un cadre donné et qui fait sens pour la personne (mobilisation de ressources adaptées à la situation précise).

1 – Objectifs de l’accompagnement

Le coaching individuel a pour objectif de pour répondre à :

  • Des situations professionnelles problématiques
  • Des prises de poste et des évolutions
  • Des périodes de transition et de changement
  • Des (re)positionnements dans l’Organisation…

Des exemples d’objectifs de coaching :

  • Renforcer ses compétences managériales
  • Renforcer sa position au sein de ses équipes et son leadership
  • Développer une attitude commerciale
  • Optimiser les changements professionnels et les périodes de transition
  • Améliorer sa communication pour améliorer son efficacité
  • Se positionner autrement et accroître son implication
  • Intégrer une nouvelle équipe ou organisation / prise de poste…

2 – Contenu de l’accompagnement et méthode pédagogique

L’espace du coaching est un lieu d’échanges, de mise en perspectives et de re-dynamisation, mais aussi un lieu de travail sur des situations concrètes et d’identification des ressources disponibles et actionnables pour chacun, afin de dépasser des situations difficiles.
Le coaching n’est pas un outil banalisé et formaté que la personne devrait s’approprier, mais bien un accompagnement individualisé, basé sur ce que la personne peut mettre en œuvre en fonction de ses propres ressources.
La méthode de Coaching orienté Solution ©

  • Elle est orientée vers l’atteinte d’un Objectif professionnel identifié
  • L’accent est davantage porté sur la solution au problème que sur le problème : efficacité sur du long terme
  • Elle permet une mise en place rapide d’actions innovantes, adaptées à la personne dans son contexte professionnel
  • Elle permet de mettre en mouvement la personne qui expérimente en inter-séances
  • Elle est limitée dans le temps

3 – Intervenant

Sophie HATTIGER est psychologue sociale et du travail, coach professionnelle certifiée orienté solution©.
Elle propose une méthodologie et un cadre dans lesquels la personne va pouvoir trouver :

  • des solutions innovantes et les mettre en œuvre dans son contexte professionnel,
  • un dispositif d’accompagnement dans un cadre et un contrat définis

L’intervenante met en place un accompagnement individualisé, s’engage dans la mise en œuvre d’actions et fait référence à la charte de déontologie SFCoach.

4 – Public concerné

Toute personne (dirigeant, cadre, employé/e…) qui souhaite :

  • Clarifier ses objectifs et ses priorités professionnelles
  • Agir sur son parcours
  • Optimiser ses changements professionnels et ses périodes de transition
  • S’appuyer sur ses ressources
  • Lever les blocages à sa progression et à son épanouissement
  • Le coaching peut se réaliser à partir d’une demande individuelle ou il peut être initié et prescrit par l’entreprise.

5 – Calendrier, coût et lieu

Le coaching est un accompagnement sur un temps court (6 séances de 2 heures)

Dans le cadre d’une demande individuelle, le financement est personnel

  • 1 entretien préalable (1 heure)
  • 6 séances
  • 2 heures par séance
  • 1 séance toutes les 2/3 semaines
  • 1 entretien de restitution

Dans le cadre d’un coaching prescrit (initié par l’entreprise), le financement est pris en charge par l’entreprise

  • 1 entretien avec le prescripteur / 1 entretien avec le bénéficiaire / 1 entretien avec le prescripteur et le bénéficiaire (1h30, Gratuit)
  • 2 heures par séances
  • 1 séance toutes les 2/3 semaines
  • 1 entretien de restitution
  • Le jour de la semaine peut être déterminé par les personnes intéressées.

Le lieu du coaching est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats, y compris au sein de leur établissement.

Coût disponible sur demande – Devis

Vous avez l’impression de ne jamais être à la hauteur, de douter de vos compétences quelles soient d’ordre professionnel ou personnel (rôle de mère/père, d’époux/épouse…) ? Le regard d’autrui est-il important pour vous, au point de parfois vous laisser malmener par l’autre ?

Par ailleurs, les prises de parole en public dans le cadre privé ou professionnel sont peut être pour vous anxiogènes, déclenchant des symptômes incontrôlables (transpiration, voix tremblante, perte de repère, souffle court…). Le manque de confiance en soi est souvent à l’origine de ces problématiques, amenant les personnes à ressentir un profond inconfort voire une angoisse à la simple idée d’être mis au premier plan.

La formation « Confiance en soi et prise de parole en public par la sophrologie » a pour but de vous apporter une solution innovante axée sur la pratique et sur la compréhension de votre fonctionnement propre, afin d’initier des changements sur le long terme.

Si cette formation s’inscrit dans une dynamique d’optimisation des compétences professionnelles, elle s’intègre aussi au sein d’un parcours de développement personnel.

1 – Objectifs de la formation

Fournir les apports théoriques nécessaires à la compréhension de certaines problématiques

  • Qu’est-ce que la confiance en soi ? L’estime de soi ?
  • Comment se construisent-elles ?

Favoriser une renarcissisation par :

  • La (re)découverte et la reconnaissance de vos qualités, atouts et compétences (sur les plans privé et professionnel)
  • Le recours à une pensée bienveillante vis-à-vis de soi-même

Reprendre confiance en soi grâce aux apports de la sophrologie pour :

  • Se sentir mieux dans son corps et dans son « être »
  • Gérer les émotions et le stress ressenti en public
  • Apprendre à adopter les dispositions mentales et les modalités comportementales adéquates, afin d’être plus à l’aise dans les situations habituellement inconfortables

Parvenir à s’exprimer en public :

  • Comprendre quels sont les freins à la prise de parole
  • Traiter par le biais d’exercices sophroniques chaque symptôme en lien avec le stress généré par la prise de parole
  • Aboutir à une prise de parole en public fluide et efficace, durant laquelle le participant est en capacité de maîtriser son stress tout en restant performant et ouvert aux échanges avec son auditoire

2 – Contenu de la formation

En début de session, chaque participant définit des objectifs clairs (savoir s’exprimer à l’oral, savoir dire « non »…), qui déterminent le déroulement propre de sa formation et l’enchaînement des exercices pratiques.

Les apports théoriques sont volontairement limités. Ils consistent à permettre aux participants d’avoir une compréhension :

  • des notions parfois floues de confiance en soi, d’estime de soi, d’image de soi
  • de la manière dont se construisent la confiance et l’estime de soi (les « héritages » familiaux)

L’essentiel de la formation réside dans le retour sur soi et le questionnement opéré par chaque participant, leur permettant d’aborder la phase pratique et renarcissisante de la session.

Les exercices pratiques permettre à chacun de faire le point sur ses failles narcissiques (avoir des difficultés à s’exprimer en public, se sentir incompétent…), dans le but de parvenir à reconnaître ses qualités, compétences et atouts, dans le cadre personnel comme professionnel.

Le recours aux pratiques sophroniques présente l’intérêt d’apprendre à :

  • lâcher-prise et intégrer les premiers outils de gestion du stress. Savoir que l’on peut gérer son anxiété rassure et redonne la maîtrise de soi-même dans des situations où on avait l’impression de ne plus l’avoir,
  • être bienveillant avec soi-même.

Des consignes sont données aux participants afin qu’ils puissent poursuivre chez eux la pratique et l’intériorisation des outils sophroniques enseignés.

Pratiques sophroniques axées sur la reconstruction de l’estime et la confiance en soi

L’accent est mis sur la perception des sensations corporelles qui laissent souvent place à des sentiments plus profonds sur lesquels l’on peut s’appuyer pour renforcer la confiance en soi. Les techniques œuvrent alors autour des sensations de :

  • stabilité corporelle (et donc a fortiori émotionnelle)
  • force et/ou solidité

Après avoir intériorisé les outils sophroniques proposés, chaque participant s’habitue à se confronter à des situations d’inconfort voire de stress, en commençant par les aborder sous l’angle de la visualisation mentale positive. Il s’agit ensuite de vivre pleinement le sentiment de réussite et de fierté que l’on ressent à l’issue d’une telle visualisation, sentiment qui, en état de relaxation, est aussi prégnant que s’il avait été vécu dans la réalité. Puis, le participant s’appuie sur cette sensation pour galvaniser sa confiance en lui et dépasser ses failles narcissiques.

Premières mises en situation : les personnes qui le souhaitent peuvent réaliser une mise en situation propre à leur problématique. Il s’agit ici d’un jeu de rôle reprenant les conditions précises des situations dans lesquelles le participant se sent mal à l’aise, mais pour laquelle il aura été préparé en amont afin de lui donner toutes les chances de réussir et de surmonter son stress.

A l’issue de cette expérience, de nouvelles consignes permettront aux participants de poursuivre chez eux l’apprentissage et l’intériorisation des outils sophroniques enseignés, maximisant l’impact de ces derniers.

Pratiques sophroniques axées sur la facilitation de la prise de parole en public

La première série d’exercices sophroniques vise à outiller le participant afin d’éliminer les symptômes liés au stress (sudation, souffle court, accélération cardiaque, pertes de mémoire, perte de repère, …)

La seconde série d’exercices est axée sur le comportement à adopter en fonction des caractéristiques de l’oration (amphithéâtre, réunion, discours de mariage…)

Une fois l’ensemble des outils sophroniques intériorisés et « actifs » chez le participant, ce dernier pourra s’exercer à prendre la parole devant le groupe. En amont de chaque prise de parole, le participant sera « préparé » par le sophrologue, ce dernier lui apprenant à mettre en place l’ensemble des outils sophroniques à sa disposition pour aborder sereinement la situation orale. La mise en situation respectera les conditions réelles des prises de parole en public auxquelles le participant sera confronté.

Au cours de la journée, les participants pourront réitérer l’expérience plusieurs fois. A l’issue de cette formation, les personnes seront capables de s’exprimer en public avec aisance et fluidité, tout en sachant gérer le stress qu’une telle situation génère.

3 – Intervenant

Florie VIGIER est sophrologue et formatrice en entreprises. Elle est spécialisée dans le traitement du stress et du syndrome d’épuisement professionnel (burn out).

Diplômée de l’Ecole européenne de Sophrologie (Espace Creazen Marseille), elle possède également un Master de psychologie développementale et différentielle.

Elle est membre de la Chambre syndicale de sophrologie, intervenante au sein de l’Association d’Aide aux aidants (service de gériatrie de l’Hôpital Sainte-Marguerite à Marseille).

Interventions et formations notamment au sein de :

  • L’Association A3 (Aides aux Aidants)
  • L’Association Des Dames de la Providence (Maison d’Enfants à caractère social)
  • L’Association Sauvegarde 13 (multi accueil méditerranéen)
  • Le CHU de Nîmes et le Centre de gérontologie de Serre Chevalier

4 – Public concerné

  • Toutes personnes ayant le sentiment de manquer de confiance en soi dans le cadre personnel et/ou professionnel
  • Toutes les professions pour lesquelles la prise de parole en public est fréquente
  • Toutes les professions d’encadrement et de management

 5 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur trois journées (une journée par semaine pendant trois semaines consécutives), de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Dates des prochaines sessions accessibles sur demande ou à déterminer en accord avec le groupe de stagiaires.

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif : 600 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

Aujourd’hui, il nous est demandé d’être toujours plus efficaces et plus rapides, nous soumettant ainsi à une forte pression, tant dans le domaine professionnel que privé. Dans ce contexte, il n’est pas rare que des « débordements » émotionnels apparaissent, malmenant le psychisme de l’individu ainsi que ses relations interpersonnelles (professionnelles et/ou privées).

L’objectif de cette formation est d’amener la personne à reprendre le contrôle de sa sphère émotionnelle :

  • en l’initiant à la pratique de techniques sophroniques simples, capables en toutes circonstances de ramener la personne à un état de calme et de pleine efficacité,
  • en encourageant une analyse poussée des origines, causes et conséquences de ses « flambées émotionnelles ».

1 – OBJECTIFS DE LA FORMATION

Identifier et comprendre

Pour chaque participant, il s’agit d’identifier :

  •  les émotions et les comportements consécutifs en jeu,
  • les circonstances dans lesquelles les émotions deviennent incontrôlables.

Il est aussi nécessaire de comprendre le processus émotionnel en essayant de saisir pourquoi ces circonstances particulières provoquent une telle perturbation émotionnelle chez le participant.

Agir en modifiant les stratégies d’adaptation

L’objectif est de proposer aux participants d’autres façons de réagir dans les mêmes situations problématiques, en recourant :

  •   à des techniques sophroniques simples et discrètes,
  •   à des techniques de communication interpersonnelle.

Le but est d’améliorer la gestion émotionnelle des participants et, à terme, les relations interpersonnelles qu’elles soient d’ordre personnel ou professionnel.

S’exercer et mettre en pratique

Il s’agit de confronter les participants aux situations qui provoquent habituellement des débordements émotionnels afin de les encourager à :

  •  percevoir et aborder la situation autrement,
  • mettre en place les outils sophroniques et communicationnels enseignés préalablement,
  • prendre conscience des bénéfices à adopter d’autres modes communicationnels et comportementaux.

2 – CONTENU DE LA FORMATION

1ère journée : Quoi, Quand, Comment et Pourquoi ?

Les participants seront amenés à se questionner sur le :

  • Quoi : quelle est l’émotion que je ressens en cet instant ? M’est-il possible de l’identifier clairement ? Est-ce de la colère, de la jalousie ou de la frustration ? Est-ce de la tristesse, de la solitude ou un sentiment de rejet ? ….
  • Quand : quelle est la situation ou circonstance qui déclenche ce débordement émotionnel ? Par exemple, se mettre systématiquement en colère lorsqu’un collègue ou un proche émet une critique ou une simple remarque.
  • Comment : quelle est la résultante comportementale de cette « flambée » émotionnelle ? Une attitude de repli sur soi ? Un comportement agressif ? …
    Pourquoi : pourquoi ces situations déclenchent une telle disproportion émotionnelle ?

Initiation à la sophrologie

Expérimentation des premiers outils sophroniques permettant une meilleure « écoute » (quelles sont les émotions que je ressens ? ) et gestion émotionnelle :

  • Sophronisation de base
  • Lieu de calme
  • Respirations ventrales
  • Sophro-respiration synchroniques
  • Sophro-acceptation progressive

Premières mises en situation

L’objectif est de reproduire les conditions spécifiques provoquant habituellement un débordement émotionnel, afin que le participant mette à profit l’ensemble des outils enseignés au cours de cette première journée afin de ne pas se laisser envahir par ses émotions.

2ème journée : Emotions et perceptions du monde

Les émotions que l’on ressent modifient de façon considérable la perception que nous avons d’une situation, d’une personne ou d’un échange et donc notre manière d’y réagir. L’’objectif est d’apprendre aux participants à se détacher de la charge émotionnelle relative à une situation (stressante/difficile), afin d’aborder cette dernière avec objectivité.

Apprentissage des premiers outils communicationnels

Au sein d’un groupe, lorsque les émotions d’un ou plusieurs membres ne sont pas jugulées, ces dernières s’entrechoquent pour créer un climat délétère annihilant toute possibilité de communication. Il s’agit alors de donner aux participants les bases d’une communication bienveillante et efficace en mettant en pratique les notions d’empathie, d’écoute active et de non-jugement.

Poursuite des acquisitions sophroniques

Au cours de cette seconde journée, les outils sophroniques auront pour objectifs une meilleure maîtrise émotionnelle ainsi que le recours à des stratégies d’adaptation efficientes pour faire face aux situations déstabilisantes : technique de l’enracinement, de la cible, sophro-acceptation progressive, exercice de la bulle ou de l’armure (visualisation)…

Poursuite des mises en situation

Les participants continuent à mettre en pratique en intégrant les nouveaux outils appris au cours de cette seconde journée. Les situations reprennent toujours les conditions du réel, afin que l’exercice ait le plus d’impact possible.
Chaque participant est préparé au préalable par le formateur, puis débriefé pour le groupe tout entier selon les principes de la communication bienveillante abordés précédemment.

3ème journée : Vers une autre communication.

Apprendre à s’exprimer et à communiquer autrement

Cette dernière journée permettra aux participants d’approfondir les enseignements tant sur le plan sophronique, que communicationnel et pratique.
Le principe de base est qu’une bonne communication est favorable à un environnement relationnel stable et donc moins enclin aux débordements émotionnels des protagonistes.

Les questions qui seront soulevées

  • Quels sont les pièges à éviter pour ne pas tomber dans une communication conflictuelle ?
    • Apprendre à reformuler pour ne pas interpréter
    • Etre attentif aux réactions verbales et non verbales d’autrui
  • Comment exprimer un désaccord ? Comment dire « non »
  • Apprendre à recevoir une remarque ou une critique

Les participants apprendront les postures physiques et les dispositions mentales qu’il est nécessaire d’adopter pour mettre en place une communication efficace.

Poursuites des apprentissages sophroniques axés sur la confiance en soi

La stabilité émotionnelle et la confiance en soi sont intimement liées : si au cours d’une réunion je dois faire face aux critiques d’un collègue, la confiance que j’ai en moi-même déterminera en grande partie la réaction émotionnelle qui découlera de cette situation. Si j’ai peu confiance en moi, ces critiques risquent de m’ébranler et il y a de fortes chances pour que des émotions négatives prennent le dessus (dévalorisation, colère, frustration, dégoût, …). A contrario, une bonne en confiance en moi m’immunise en grande partie contre ce processus : je sais ce que je vaux et ne me laisse pas atteindre par ces critiques, maintenant mes émotions à un niveau raisonnable.

L’objectif est donc ici d’encourager l’apprentissage d’outils sophroniques capables d’étayer la confiance en soi :

  • exercice de l’arbre
  • sophro-présence immédiate d’une valeur
  • exercice du canal de lumière (visualisation)

3 – Intervenant

Florie VIGIER est sophrologue et formatrice en entreprises. Elle est spécialisée dans le traitement du stress et du syndrome d’épuisement professionnel (burn out).
Diplômée de l’Ecole européenne de Sophrologie (Espace Creazen Marseille), elle possède également un Master de psychologie développementale et différentielle.
Elle est membre de la Chambre syndicale de sophrologie, intervenante au sein de l’Association d’Aide aux aidants (service de gériatrie de l’Hôpital Sainte-Marguerite à Marseille).

Interventions et formations notamment au sein de :

  • L’Association A3 (Aides aux Aidants)
  • L’Association Des Dames de la Providence (Maison d’Enfants à caractère social)
  • L’Association Sauvegarde 13 (multi accueil méditerranéen)
  • Le CHU de Nîmes et le Centre de gérontologie de Serre Chevalier

4 – Public concerné

• Toutes personnes pour qui la gestion des émotions constitue une problématique dans la vie professionnelle comme privée.
• Toutes les professions soumises à une pression forte susceptible d’engendrer une charge émotionnelle lourde et difficilement gérable sur le long terme.
• Toutes les professions d’encadrement et de management soucieuses d’avoir une communication efficace et bienveillante.

5 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur trois journées (une journée par semaine pendant trois semaines consécutives), de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.
Dates des prochaines sessions accessibles sur demande ou à déterminer en accord avec le groupe de stagiaires.
Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.
Tarif : 600 euros par personne. Tarif intra entreprise disponible sur demande.

 6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

1 – Objectifs

L’objectif de cette formation est :

  • de permettre aux participants de mieux comprendre leurs propres sentiments, leurs besoins, la nature des motivations humaines, leurs motivations et ceux des autres.
  • de remettre en question l’idée dominante selon laquelle l’homme est un « égoïste forcené »,
  • d’orienter efficacement leurs pratiques vers une plus grande bienveillance.

2 – Contenu de la formation

La pensée contemporaine, en économie particulièrement, s’est construite sur la base de l’idée que l’homme est par nature un individu calculateur qui cherche à maximiser ses intérêts égoïstes. Pourtant, cette conception hégémonique a, dès l’origine, fait l’objet de nombreuses réfutations, dès lors que l’homme est aussi capable de bienveillance, de sympathie, d’engagements désintéressés et, par conséquent, d’altruisme.

Points essentiels traités lors de cette formation :

– Aux origines de la conception de « l’égoïsme psychologique »

– Premières réfutations : les doctrines de la bienveillance et de la sympathie

– L’altruisme est-il nécessairement sacrificiel ?

– Les apports de la science contemporaine

– Les traits de la personnalité altruiste

– Le rôle de l’éducation

– Donner, recevoir, rendre : la relation du don

– Repenser les relations sociales : le « convivialisme »

3 – Intervenant

 Michel TERESTCHENKO est Maître de conférences de philosophie à l’Université de Reims Champagne Ardenne.

Il enseigne également à l’Institut d’Études Politiques (Aix-en-Provence), à l’École des Hautes Études de la Décision (Paris), à l’École de l’Air (Salon de Provence)…

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels « Un si fragile vernis d’humanité, banalité du mal, banalité du bien » (Éditions La Découverte/poche, 2007) qui fut salué par Le Monde comme l’un des « meilleurs ouvrages » de l’année.

Il a également publié :

  • Philosophe politique, 2 tomes, coll. Les Fondamentaux, Hachette, Paris, 1994-2013.
  • Du bon usage de la torture ou comment les démocraties justifient l’injustifiable, Éditions La Découverte, Paris, 2008.
  • L’ère des ténèbres, Éditions Le Bord de l’eau, 2015.

Ses ouvrages ont été traduits en russe, allemand, portugais et en espagnol.

Michel TERESTCHENKO a rédigé de nombreuses tribunes dans Le Monde, La Croix, Le journal du MAUSS.

Il est également l’auteur d’un blog très visité : http://michel-terestchenko.blogspot.fr/

Sa fiche Wikipédia peut être consultée à l’adresse suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Terestchenko

Plusieurs de ses vidéos sont accessibles sur You Tube : https://www.youtube.com/results?search_query=michel+terestchenko

Il a enregistré deux CD, l’un avec André COMTE-SPONVILLE sur le thème du Mal, l’autre avec Matthieu RICARD, consacré à L’altruisme (édition Frémeaux).

Homme de réflexion et de dialogue, Michel TERESTCHENKO est également un pédagogue hors pair.

Les formations que propose Michel TERESTCHENKO ont pour but d’apporter des éléments de réflexion critique à des professionnels désireux de réfléchir sur leurs pratiques, tout en développant entre eux et avec un lui un dialogue interactif fécond et éclairant.

4 – Public concerné

Toute personne souhaitant porter un regard neuf sur son métier, prendre le temps pour s’interroger, comprendre les changements, développer une communication souple indispensable au bon fonctionnement d’une organisation.

5 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur une journée de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Dates des prochaines sessions:

  • vendredi 22 janvier 2016
  • vendredi 18 mars 2016
  • vendredi 20 mai 2016

D’autres dates peuvent être déterminées par accord entre L’Atelier Formation et les stagiaires.

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif : 200 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

1 – Objectifs de la formation

Il s’agit de transmettre connaissances et savoirs faire afin de bien analyser et explorer :

  • Les notions sur le conflit : perceptions, vécu, réactions, causes
  • Les différents modes de gestion des différends
  • La médiation : définition, principes de base, éthique, posture et rôle du médiateur, processus, techniques, la négociation raisonnée
  • La communication constructive : écoute, expression des émotions, le point de vue de l’autre
  • Les applications dans la pratique professionnelle

Les modalités pédagogiques mises en œuvre reposent sur :

  • Des apports théoriques
  • Des apports méthodologiques
  • Des exercices pratiques
  • Des mises en situation
  • Des réflexions de groupe

La formation a pour résultat :

  • Un approfondissement des problématiques interpersonnelles
  • L’apprentissage à la gestion des conflits et à la médiation interpersonnelle

Langues

  • Français ou Anglais

2 – Contenu de la formation

Première journée

Présentation des participants, en particulier leurs attentes et leurs craintes par rapport à cette formation.
Travail sur la différence (différence de points de vue, de place, de culture…).

Les problématiques interpersonnelles :

Il est important quand on souhaite accompagner des personnes dans la gestion de différends, de tensions, de conflits, de prendre conscience de son propre vécu du conflit. Dans cette optique, plusieurs exercices seront proposés pour que chacun repère sa perception du conflit qui est le plus souvent négative, ainsi que l’impact du conflit sur lui-même et sur la relation. Le groupe recherchera également les différentes façons de réagir au différend et leurs conséquences. Les dimensions du conflit seront aussi explorées. Une définition en sera donnée, qui ne correspond pas à la dramatisation qui en est généralement faite.

Les différents modes de gestion des différends :

La distinction entre la négociation, l’arbitrage et la médiation est essentielle pour repérer la posture du médiateur.

La médiation : définition, rôle et éthique du médiateur

Après avoir présenté les caractéristiques de la médiation, nous discuterons des valeurs qui sous-tendent cette pratique. Nous nous familiariserons avec le rôle et la posture particulière du tiers médiateur comparée à d’autres fonctions. Nous mènerons une réflexion sur les avantages et les inconvénients du médiateur à deux casquettes, en l’occurrence RRH et médiateur.

La négociation raisonnée ou négociation sur intérêt :

Cet outil de base de la médiation, conçu à Harvard par R. Fisher et W. Ury, dans les années 70, sera présenté et exploré à travers des situations. Le principe de base est de ne pas négocier sur des positions mais sur ce qui a construit la position, notamment les besoins sous-jacents.

Le déroulement de la médiation :

Le déroulement de la médiation sera exposé avec ses différentes étapes. Puis les stagiaires auront l’opportunité de le mettre en pratique au travers des mises en situation du milieu professionnel.

Deuxième journée

 Typologie des problématiques conflictuelles dans l’entreprise :

Les stagiaires rechercheront ensemble les différentes situations qui se présentent à eux dans l’entreprise.

Déontologie et éthique de la médiation :

Un code de déontologie sera présenté. Les notions d’indépendance, d’impartialité et de confidentialité seront discutées. L’éthique de la médiation sera abordée. Une discussion aura lieu sur comment faire vivre ces principes dans l’entreprise.

Pratique de la médiation :

La médiation est plus une pratique qu’une théorie. Les stagiaires amèneront des situations réelles qui seront jouées, analysées, améliorées.

Notions de communication utilisées en médiation :

L’écoute active et la communication constructive sont essentielles en médiation, à la fois pour le médiateur et pour les participants. Le médiateur modélise pour les participants et leur montre une nouvelle façon de communiquer. Des exercices de découverte et d’application seront proposés.

Troisième journée

Un temps d’intégration sera donné aux stagiaires, en laissant plusieurs semaines entre les deux premières journées de formation et la troisième.

Pratique de la médiation :

Les stagiaires amèneront des situations qui seront jouées, analysées et améliorées.
Un approfondissement des techniques sera apporté par les formateurs.

Indications et limites de la médiation :

Toutes les situations ne peuvent pas être amenées en médiation.
Une analyse sera faite des indications et contre-indications.

Projet de médiation :

Un projet organisationnel de médiation sera élaboré avec les stagiaires : visibilité des médiateurs, prescription dirigée, auto-saisie, suites de la médiation, etc.

3 – Intervenant

Marianne SOUQUET est titulaire d’un Diplôme d’Etat de médiatrice et du Certificat européen de médiation familiale internationale. Elle a passé de nombreuses années aux États-Unis où elle a suivi une formation à la médiation familiale et à la médiation en milieu scolaire. De retour en France, elle a co-fondé une association réputée de médiation familiale.
Elle est également formatrice en gestion des conflits, communication sans violence et médiation auprès de nombreuses structures publiques et privées.
Elle est membre de :

– l’APMF (Association Pour la Médiation Familiale),

– de l’AIFI (Association Internationale Francophone pour les Intervenants auprès des familles séparées), personne phare pour la France et Secrétaire du CA de l’AIFI,

– de l’EMNI (European Mediation Network Initiative),

– de l’ACR (Association for Conflict Resolution).

Marianne SOUQUET a écrit plusieurs articles sur la médiation familiale et la médiation en milieu scolaire et participé à l’écriture de plusieurs ouvrages collectifs :

– BONAFE-SCHMITT (J.P.), (J.) DAHAN, (J.) SALZER, (M.) SOUQUET, (J.P.) VOUCHE, « La médiation, les médiations », Erès, 1999

– DENIS C., PERRONE L., SAVOUREY M., SOUQUET M., « Courants de médiation familiale », Chronique Sociale, 2012

– Sous la direction de J. MIRIMANOFF, « Des outils pour la médiation en milieu scolaire : pour apprendre au quotidien à gérer les conflits et à prévenir la violence », disponible sur www.gemme.eu, www.cimj.com, www.mariannesouquet.com

4 – Public concerné

Une formation pour que les conflits ne perturbent pas votre vie au travail !
Vous exercez des responsabilités dans le monde professionnel… Vous avez des divergences d’opinions ou de valeurs avec vos collaborateurs ou votre personnel. La situation vous stresse et génère une perte de temps. Cette formation est pour vous !
La résolution des conflits par la coopération et dans la responsabilité garantissent la sauvegarde du meilleur intérêt de chacun :

– l’approche dynamique du conflit est susceptible d’appréhender ce dernier comme une opportunité de changement ;

– la communication interpersonnelle permet de mieux appréhender les relations humaines et de prendre du recul sur les obstacles ;

– les mises en situation développent la créativité et la gestion des émotions.

Cette formation s’inscrit dans l’évolution du fonctionnement de l’entreprise et des mentalités. Elle permet d’appréhender les outils de gestion des conflits au travail, d’établir des relations positives et … de gérer les conflits.

5 – Calendrier, coût et lieu de formation

Trois journées par groupe, réparties de la façon suivante :

– deux jours consécutifs

– et une journée plusieurs semaines plus tard.

Dates des prochaines sessions: jeudi 14 et vendredi 15 avril +mercredi 25 mai

Autres dates possibles, à déterminer avec les stagiaires.

Les interventions se déroulent de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Le jour de la semaine peut être déterminé par le(s) candidat(s) intéressé(s).

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif : 600 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

1 – Objectifs

  • Apporter un éclairage aux professionnels sur leurs pratiques par la décomposition de l’action = comprendre ce que l’on fait et pourquoi on le fait.
  • Permettre une prise de recul, une prise de conscience par rapport aux vécus professionnels du quotidien
  • Repérer les processus de la relation qui influencent les actes, donner ainsi du sens aux actes
  • Dégager des hypothèses de travail pour adapter sa pratique
  • Donner aux professionnels l’occasion de construire une nouvelle manière de faire
  • Trouver des solutions aux situations qui posent problème

2 – Intervenant

Plusieurs intervenants dispensent cette formation, en fonction des dates des sessions.

Curriculum vitae disponibles sur demande.

3 – Public concerné

Cette formation s’adresse aux professionnels qui souhaitent travailler sur les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs fonctions.

Les participants doivent avoir une capacité d’analyse et de retour sur soi.

4 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation est de 24 heures pour une session de 6 mois, soit 4h par mois

Dates des prochaines sessions accessibles sur demande ou à déterminer en accord avec le groupe de stagiaires.

Le lieu de formation est celui du siège de L’ATELIER FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats.

Tarif : 800 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

5 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation