SANTE, DROIT ET PROTECTION SOCIALE

COMMENT GÉRER LES SYMPTÔMES PSYCHO-COMPORTEMENTAUX CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE DÉPENDANTE :

L’AGITATION ET L’AGRESSIVITÉ ?

  • L’agitation et l’agressivité sont des symptômes psycho-comportementaux courants chez la personne âgée dépendante.
    Prendre en compte ces signes et ces symptômes permet l ‘amélioration de la socialisation du sujet âgé dans l’institution.
    La prise en charge de ces symptômes permet notamment de réguler chez la personne âgée dépendante son déclin cognitif mais aussi de diminuer le nombre et l intensité des conflits relationnels avec l’entourage.
    Ces comportements constituent un vrai défi quotidien pour les soignants en institutions gériatriques.
  • Cette formation a pour objectif :
    d’envisager les pistes de solutions non médicamenteuses
    – et de découvrir certains outils concrets pouvant être utilisés par les personnels soignants afin d’améliorer certains symptômes psycho-comportementaux comme l’agitation ou l’agressivité.
     
  • L’intervenante est psychologue spécialisée en psychologie clinique et cognitive, en psychopédagogie et en psychologie du travail.
    Elle a fait de nombreuses recherches sur les facteurs psychologiques de la cognition, de la communication et des représentations de soi.
    Elle possède aussi un DU de gérontologie et elle est certifiée en PNL.
    Elle est formatrice pour la préparation aux concours sociaux et paramédicaux, auprès des assistantes maternelles, à l’Université…
    Elle est également consultante auprès de très nombreuses structures : CCAS, Services d’accompagnement à la vie sociale pour aveugles, Centres de soin, d’accompagnement et de prévention en addictologie des hôpitaux…

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE LA FORMATION 

La commission des usagers (CDU) est une nouvelle instance des établissements de santé, dont les missions dépassent celle de l’ancienne CRUQPC.

Les CDU constituent un nouveau mode de représentation et de partenariat avec les établissements de santé.

Il convient d’analyser :

  • leur composition et leur positionnement au sein de l’établissement,
  • leur fonctionnement et leurs missions (modalités de participation de la CDU dans le champ de la qualité et de la sécurité des soins),
  • leur rôle et les enjeux de leur contribution à la politique des droits des patients et d’amélioration de la qualité : moyens de faire connaître la réalité et les besoins du terrain et de participer à la définition de la stratégie de l’établissement en vue d’une meilleure qualité d’accueil, de service, de soin et de savoir être,
  • le système de gestion des plaintes : procédures et responsabilités,
  • la place de la CDU et les enjeux de la médiation.

MÉTHODOLOGIE

La formation est de type « formation-action », de nature interactive.

Elle s’appuie à la fois sur des outils théoriques, des apports pratiques, des échanges et débats.

CALENDRIER

La formation « La Commission des usagers au sein des établissements de santé : place et rôle » se déroule sur une journée de 6 heures.

OBJECTIFS

– Connaitre les outils de la médiation dans un contexte de soin
– Découvrir des outils de communication adaptés et pertinents en situation de conflit
– Disposer d’une méthodologie d’intervention structurée

COMPÉTENCES VISÉES

– Capacités d’écoute et de reformulation
– Bienveillance et empathie
– Distanciation, neutralité ,impartialité, indépendance
– Positionnement déontologique et éthique

PROGRAMME

JOURNÉE 1

La médiation dans le contexte spécifique de la santé
  • La loi du 26 janvier 2016
  • Les spécificités de la médiation en santé
  • Les obligations légales
Les principes de communication
  • Les outils à la disposition du médiateur
  • Le conflit
L’entrée en médiation
  • L’accueil des médiés
  • Fixer le cadre
  • La posture du médiateur, garant du dispositif

JOURNÉE 2

Les différentes étapes du processus de médiation

Le QUOI ? Évoquer le PASSE et les origines du conflit

  • Le récit de la situation tel que chacun l’a vécu

Le POURQUOI ? Parler du PRÉSENT

  • La sortie du conflit

Le COMMENT ? Commencer à se projeter dans le FUTUR

  • Le processus créatif

Le COMMENT FINALEMENT ? L’après médiation

  • La finalisation de la médiation

MOYENS PÉDAGOGIQUES

– Apports théoriques
– Jeux de rôle
– Réflexion en groupe : échanges et témoignages

MÉTHODES D’ÉVALUATION

– Contrôle continu
– Mises en situations

L’INTERVENANT

Médiateur certifié et agréé ESCP Europe

Objectifs généraux

  • Appréhender les différents types et niveaux de responsabilité en regard des missions et du cadre législatif et réglementaire relatif à son champ d’activité professionnelle
  • Clarifier leurs conditions d’exercice pour mesurer une prise de décision d’intervention socio-éducative
  • Savoir optimiser l’accès aux droits, l’autonomie et la participation des personnes, tout en garantissant un accompagnement socio-éducatif adapté à la « situation de vulnérabilité »

Objectifs opérationnels

  • Définir et distinguer les différents niveaux de responsabilité. Eclaircir le cadre légal
  • Échanger à partir de situations professionnelles pour partager des repères communs au sein de l’établissement
  • Interroger les pratiques à travers les notions de responsabilité et de prise de risque

Éléments de contenu

  • Définir la notion de responsabilité en éducation
  • L’articulation des différents niveaux de responsabilité
  • Les différents niveaux de la responsabilité professionnelle
  • Au regard de la loi du 2 janvier 2002, comment le professionnel de l’établissement met-il en œuvre les droits de la personne accueillie ? Quel est le cadre et quels sont les outils favorisant le respect des droits des usagers ? Comment favoriser la bientraitance ?
  • Études de cas particuliers
  • De la responsabilité éducative à l’éthique

 Méthode

Apports théoriques et échanges

Public concerné 

Léquipe pluridisciplinaire d’un établissement social, médico-social

Durée 

1 ou 2 jours

Formateur

Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Dans la continuité des lois du 2 Janvier 2002 et du 5 mars 2007, la réforme de la protection de l’enfance du 14 mars 2016 procède d’une démarche ambitieuse de promotion des droits de l’enfant et de la perspective de bientraitance comme moteur de toutes les actions le concernant.

La réforme du 14 Mars 206 oriente davantage vers une meilleure prise en compte des besoins et des droits de l’enfant.

Un éclairage sur les lois de protection de l’enfance et sur le rôle et la place de chacun des acteurs en la matière est indispensable pour se repérer et développer un partenariat professionnel. L’objectif de la formation est d’étudier l’impact psycho-social des lois de protection de l’enfance.

Objectifs

  • Actualiser ses connaissances relatives aux lois de protection de l’enfance
  • Identifier le concept de « protection de l’enfance » en le reliant à la loi du 14 mars 2016
  • Connaître les grandes orientations de la réforme et leurs implications concrètes
  • Appréhender l’articulation entre les différents acteurs dans la prise en charge d’un mineur
  • Connaitre l’organisation du dispositif au niveau national et ses implications déclinées au niveau local
  • Sensibiliser les travailleurs sociaux à ce que devrait être un positionnement éthique bien traitant dans la relation d’accompagnement d’un enfant et de sa famille

Contenu

  • La philosophie de la loi de Mars 2016 : prendre en compte les difficultés parentales et les besoins de l’enfant, afin de garantir davantage de cohérence et de stabilité dans le parcours des enfants
  • Etudes des trois grandes orientations de la loi et de leurs modalités : Améliorer la gouvernance nationale – Sécuriser le parcours de l’enfant – Adapter le statut de l’enfant placé sur le long terme
  • Analyse de certains outils concrets, en lien avec le terrain professionnel.

Méthode : Apports théoriques et échanges

La démarche est participative et suppose l’implication dynamique des participants

Public

Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux, éducatifs (ITEP, IME, MECS, AEMO…)

Durée :

1 jour ou 2 jours (selon les souhaits des items à approfondir)  

Formateur : Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Les formes de mauvais traitements sont multiples et les signes en sont souvent peu perceptibles. Le repérage des indicateurs s’avère indispensable pour accompagner les personnes vulnérables au plus près de leurs besoins.

Au-delà du traitement de ces situations de maltraitance, développer une politique de bientraitance consiste en une recherche permanente de la qualité du service que l’établissement et ses professionnels doivent aux enfants accueillis et à leurs parents.

Cet objectif implique de mener une réflexion éthique sur le sens des pratiques professionnelles et de veiller à la qualité de la relation personne accueillie / professionnels.

Objectifs

  • Pouvoir mener une démarche de gestion de la maltraitance en repérant les risques et les indicateurs
  • Élaborer des outils de prévention et de traitement des situations à risque et de maltraitances
  • Création d’un guide à l’attention des professionnels de l’établissement
  • Enrichir la culture de bientraitance existante de la personne dans le cadre de la mise en œuvre du Document Unique sur la bientraitance

Contenu

  • Études des textes législatifs concernant les professionnels et citoyens en la matière
  • Définir et distinguer les principaux concepts autour de la maltraitance
  • Constitution d’une grille d’indicateurs des différentes formes de maltraitances pouvant exister en institution
  • Définir comment agir dans les situations à risque
  • Démarches d’anticipation sur le terrain
  • Développer une culture de la bientraitance comme éthique relationnelle, les postures professionnelles y répondant

Méthode 

  • La formation alterne apports de connaissances, de méthodes et d’outils, exercices pratiques à partir de situations concrètes
  • La démarche est participative favorisant les échanges et les prises de parole sur le sujet

Public

Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux ou éducatifs

Durée 

2 jours

Formateur : Safia MOUSSAOUI 

Thérapeute systémicienne, formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre de l’EFTA (European Family Therapy Association)

Un établissement peut souhaiter favoriser un regard nouveau sur les postures professionnelles favorisant une relation de qualité avec les enfants et leurs familles.

L’objectif est d’accorder une part plus active aux familles dans la prise en charge d’un des leurs et s’engager avec elles dans un véritable partenariat.

Objectifs généraux

  • Au regard de l’évolution de la législation, créer une nouvelle dynamique de travail entre l’établissement et l’usager (l’enfant accueilli et sa famille)
  • Identifier le contexte de la relation de travail avec les familles
  • Donner une part plus active aux familles dans la prise en charge de l’un des leurs et s’engager avec elles dans un véritable partenariat
  • Développer des postures professionnelles favorisant une relation de confiance auprès des enfants et des familles

Contenu

  • Contexte et dynamique du processus inter-relationnel
  • Comprendre les difficultés rencontrées par les professionnels dans leurs relations et leur positionnement avec les familles
  • Apports théoriques sur la théorie de la communication
  • Coopération ou partenariat ? Une relation à construire et soutenir
  • La capacité à élaborer des réponses qui prennent en compte les parents et les enfants accueillis
  • Acquérir une posture professionnelle offrant un cadre qui rend possible cette triple articulation (place du professionnel dans la constellation famille/usager/Institution)

Méthodes et moyens pédagogiques

La formation se déroule en dynamique avec les participants – Méthode interactive

  • Remise de documents pédagogiques aux participants
  • Alternance d’apports réglementaires, théoriques et méthodologiques
  • Échanges entre les professionnels à partir de situations et d’exemples concrets

Public : Travailleurs sociaux, médico-sociaux, équipe pluridisciplinaire des établissements sociaux et éducatifs.

Durée : 2 à 3 jours

Les équipes du secteur social et médico-social interviennent par le biais d’actions éducatives et /ou d’insertion en direction des personnes, des familles d’origines culturelles diverses. Cet aspect culturel questionne les pratiques et postures professionnelles des intervenants, qui souhaitent se doter d’outils, de clés de compréhension pour mieux appréhender, accompagner, associer les personnes accompagnées.

Cette formation s’inscrit dans un contexte où plusieurs professionnels souhaitent mieux comprendre les modes socioculturels des familles et des adultes à partir des situations rencontrées. Ainsi, apparaissent deux dimensions à aborder :

  • la connaissance des publics, des différences culturelles et/cultuelles.
  • la posture professionnelle et les méthodes d’accompagnement des publics.

OBJECTIFS GENERAUX DE LA FORMATION

  • Mieux connaitre la famille, l’évolution de la structure familiale
  • Connaître et comprendre l’altérité culturelle et religieuse
  • Mieux appréhender le soutien à la fonction parentale, ses enjeux
  • Savoir repérer et mobiliser les compétences des personnes et leurs familles

A l’issue de la formation, les participants seront capables :

  • de mieux connaître les particularités culturelles et religieuses des personnes accompagnées
  • de prendre en compte ces particularités dans leur approche éducative
  • d’apporter des éléments de compréhension et/ou contradictoire dans certains échanges avec les personnes accompagnées

ÉLÉMENTS DE CONTENU

  • Présentation des objectifs de la formation
  • Définitions et contours de l’interculturalité
  • Évolution sociologique de la famille
  • La France, un pays devenu pluriel
  • Ce que dit la loi
  • Sens et enjeux d’un travail avec les  personnes d’origine étrangère
  • La mise en œuvre d’une posture professionnelle adaptée
  • Repérer les pressions s’exerçant sur la famille

DISPOSITIF D’ÉVALUATION

En amont de la formation, les professionnels collectent des situations qui sont à l’origine de leur questionnement ; ils réalisent ce support en équipe. D’autre part, ils répondent au questionnaire sur leurs besoins et attentes. Ces documents seront transmis à l’intervenante 1 mois avant la 1ère journée de formation.

Méthode : apports théoriques et échanges. La démarche est participative nécessitant l’implication dynamique des participants. Des exercices d’évaluation auront régulièrement lieu (méthodologies différentes en fonction des notions abordées, rappel des notions vues précédemment)

En fin de formation, un questionnaire individuel sera remis aux participants.

Ce document permettra :

  • d’évaluer la prestation de l’organisme formateur
  • à chaque personne de s’auto-évaluer sur les compétences et les notions acquises lors de l’intervention.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Public : les professionnels confrontés aux problématiques de l’interculturalité

Nombre de participants: 12 personnes maximum

Durée : 2 ou 3 jours, selon la demande 

Dates : à déterminer

Coût : à déterminer

Lieu de formation : à déterminer

Matériel nécessaire : paper board et tableau blanc

FORMATEUR : Safia MOUSSAOUI

Thérapeute systémicienne

Formatrice dans le champ médico-social et éducatrice spécialisée

Membre EFTA (European Family Therapy Association)

 

 

1 – Objectifs de la formation

La certification des établissements de santé s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité de la prise en charge. Pour cela les établissements de santé doivent initier et soutenir une dynamique participative autour de celle-ci. La certification V2014 poursuit cet objectif en recentrant la visite de certification sur le parcours du patient au sein de l’établissement. Cette dimension « de terrain » doit être appréhendé comme une réelle opportunité pour poursuivre l’amélioration des pratiques. Elle intègre également la mise en place d’un tableau de bord général des actions d’amélioration identifiées et conduites par l’établissement qui sera partagé avec les professionnels de la Haute Autorité en Santé et cela de façon régulière.

Ces nouvelles modalités nécessitent une formation et un accompagnement sur les méthodes et outils permettant de réussir la démarche de certification et d’en tirer profit pour la qualité et la sécurité des prises en charge ainsi que celle des professionnels des établissements.

Cette formation se construit à partir de la pratique professionnelle, du partage et du retour d’expérience des participants et du formateur et s’appuie sur des études de cas.
Elle vise donc à :

  • comprendre les enjeux de la V 2014
  • maitriser les méthodes et outils préconisés
  • être un acteur efficace de la démarche

2 – Contenu de la formation

De la procédure au parcours de soins

  • Histoire de la qualité
  • L’accréditation et la certification

La V2014

  • Les nouveautés

Le compte qualité

  • Le tableau de bord HAS
  • La hiérarchisation des actions
  • Le suivi (entrées/sorties et gestion)

La gestion des risques

  • Risques a priori
  • Risques a posteriori
  • Cartographie des risques

L’analyse des dysfonctionnements

  • Les méthodes (5M, 6M,7M, ORION, ALARM)
  • Le Retour d’expérience

L’analyse par processus

Le patient traceur

3 – Intervenant

Michel ARNAUD est diplômé de l’ESSEC et possède un Master 2 en « Management Général Hospitalier ». Il a dirigé pendant plus de 20 ans des établissements de santé (spécialisation en cardiologie et néphrologie).

Créateur d’une cartographie des risques en santé, pilote en télémédecine, il est également le concepteur de deux programmes autorisés d’Education Thérapeutique du Patient (ETP).

Il est lauréat des trophées de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France (FHP).

Consultant-formateur depuis 20 ans, ses compétences couvrent l’ensemble des missions concernant le secteur sanitaire et médico-social avec une priorité aux démarches d’évaluation des pratiques, à la gestion des risques et à la certification.

Enseignant à l’Université d’Aix Marseille, il intervient en Licence pro GRH, en DUT transport et logistique, dans le DU directeur d’établissement médico-social, en DUT hygiène et gestion des risques, en Master génie des procédés, en Licence qualité de l’eau ainsi qu’à l’Ecole des cadres de santé et à Sciences Po Aix.

Il s’est vu confier des interventions relatives à la qualité et la gestion des risques, la responsabilité d’audits, d’évaluations et de certifications en santé. Il a en outre dispensé des formations sur la place du cadre de proximité et sur l’éducation thérapeutique.

4 – Public concerné

Cette formation est ouverte aux professionnels des établissements sanitaires ou médico-sociaux, coordinateurs des risques, référents, dirigeants, cadres en responsabilité de management d’équipe ou de service.

Le recrutement se fait sur dossier en tenant compte de l’expérience professionnelle de chaque candidat.

5 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur 2 jours non consécutifs

Les interventions se déroulent de 9h30 h à 12h30 et de 13h30 h à 17h, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Le lieu de formation est celui du siège d’ACTION FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats, y compris au sein d’établissements de santé.

Tarif : 200 euros par personne. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.

1 – Objectifs de la formation

Le projet de service s’inscrit dans une démarche de formalisation d’une ligne conductrice partagée facilitant la prise en charge au quotidien des personnes accueillies.

C’est un outil de pilotage pour l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité du service et cela aussi bien pour les usagers que pour les professionnels de santé. C’est aussi un guide facilitant l’intégration des nouveaux professionnels et un lien entre l’activité du service et le management de l’établissement.

Cette formation/action vise donc à :

  • Connaitre, maitriser et réaliser un diagnostic de service
  • Impliquer les professionnels dans la conception, le suivi et l’évaluation du projet de service
  • Savoir identifier les axes principaux d’amélioration du service
  • Intégrer ces axes d’amélioration dans le cadre du projet d’établissement
  • Formaliser et faire « vivre » le projet de service

2 – Contenu de la formation

  • Analyse des résultats au regard des objectifs de la certification V2014 ou de l’évaluation externe et interne
    • La prise en compte du projet individualisé
    • Les droits des usagers
    • L’accueil des usagers
    • La traçabilité de l’information
    • Le circuit du médicament
    • La prise en charge de la douleur
    • La prise en charge des populations spécifiques
  • Construction d’un état des lieux du service
    • Organisation et missions
    • Orientations médicales, médico-sociales, sociales et évolutions attendues
    • Analyse du CPOM et des rapports de certification
    • Analyse des dysfonctionnements
  • Définir, synthétiser et hiérarchiser les objectifs et les activités de soins en fonction des paramètres identifiés et de l’urgence des situations
  • Formalisation du projet de service
    • Validation finale
    • Communication
    • Modalités de suivi et indicateurs

3 – Intervenant

Michel ARNAUD est diplômé de l’ESSEC et possède un Master 2 en « Management Général Hospitalier ». Il a dirigé pendant plus de 20 ans des établissements de santé (spécialisation en cardiologie et néphrologie).

Créateur d’une cartographie des risques en santé, pilote en télémédecine, il est également le concepteur de deux programmes autorisés d’Education Thérapeutique du Patient (ETP).

Il est lauréat des trophées de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France (FHP).

Consultant-formateur depuis 20 ans, ses compétences couvrent l’ensemble des missions concernant le secteur sanitaire et médico-social avec une priorité aux démarches d’évaluation des pratiques, à la gestion des risques et à la certification.

Enseignant à l’Université d’Aix Marseille, il intervient en Licence pro GRH, en DUT transport et logistique, dans le DU directeur d’établissement médico-social, en DUT hygiène et gestion des risques, en Master génie des procédés, en Licence qualité de l’eau ainsi qu’à l’Ecole des cadres de santé et à Sciences Po Aix.

Il s’est vu confier des interventions relatives à la qualité et la gestion des risques, la responsabilité d’audits, d’évaluations et de certifications en santé. Il a en outre dispensé des formations sur la place du cadre de proximité et sur l’éducation thérapeutique.

4 – Public concerné

Cette formation est ouverte aux professionnels des établissements sanitaires, médico-sociaux et sociaux, dirigeants, cadres en responsabilité de management d’équipe ou de service.
Le recrutement se fait sur dossier en tenant compte de l’expérience professionnelle de chaque candidat.

5 – Calendrier, coût et lieu de formation

La formation se déroule sur 2 jours non consécutifs

Les interventions se déroulent de 9h30 h à 12h30 et de 13h30 h à 17h, de manière à permettre aux personnes qui viennent de loin de pouvoir assister aux formations sans trop de difficultés.

Le lieu de formation est celui du siège d’ACTION FORMATION ou toute autre localisation souhaitée par les candidats , y compris au sein d’établissements ou de service .

Tarif : 600 euros par stagiaire. Tarif intra entreprise sur demande.

6 – Mode de certification

Attestation délivrée en fin de formation.